Nous sommes entrés dans l’ère de la terreur médiatique

Marielle Valmalette, la Charlotte Corday du Var, exécute Zemmour d’un tweet.

Dans une interview donnée au mensuel « Causeur » Éric Zemmour disait ce jeudi 6 octobre « respecter les djihadistes prêts à mourir pour ce en quoi ils croient ».

Quand l’intervieweur avance que les islamistes ne parviennent guère qu’à endoctriner quelques esprits faibles, Éric Zemmour explose… et prend vigoureusement le contre-pied  : « Quelle condescendance ! Moi, je prends l’islam au sérieux, je ne le méprise pas ! Je ne pense pas que les djihadistes soient des abrutis ou des fous. Au sommet, il y a des théologiens qui appliquent exactement leur idéologie coranique et légitiment tous leurs actes par des sourates ou des actes du prophète. Et je respecte des gens qui meurent pour ce en quoi ils croient – ce dont nous ne sommes plus capables. »

Zemmour a évidemment parlé de respect pour les djihadistes au sens où il faut les prendre au sérieux si l’on veut leur survivre. Parce qu’il est évidemment vital de connaître ses ennemis, si on veut les combattre efficacement.

Ou là là ! Déchaînement médiatique ! Zemmour fait l’apologie du terrorisme ! La presse bien pensante s’en saisit sans bien comprendre le sens des paroles de son auteur, mais qu’importe. L’occasion est trop belle de « planter » le dérangeant pamphlétiste. La guillotine doit fonctionner. Samia Maktouf, avocate des victimes des attentats de Paris, n’a pas bien compris non plus mais cela lui suffit pour saisir le Parquet de Paris. Puis enchaînent les SOS Racisme et toutes les associations sponsorisées par le milliardaire apatride Georges Soros.

Charlotte CordayMarielle Valmalette-Corday ne manque pas de mentionner que les propos d’Éric Zemmour rappellent ceux que le militant d’extrême-gauche Jean-Marc Rouillan a tenus en février 2016 auprès d’une radio marseillaise en saluant le « courage avec lequel se sont battus les terroristes du 13 novembre, dans les rues de Paris en sachant qu’il y avait près de 3 000 flics autour d’eux. On peut dire plein de choses sur eux, qu’on est absolument contre les idées réactionnaires, que c’était idiot de faire ça, mais pas que ce sont des gamins lâches ». La manipulation est grotesque mais elle passe : Zemmour =  Rouillan = terroriste.

Jean-Marc Rouillan fut condamné le 7 septembre dernier à huit mois de prison pour apologie du terrorisme. Alors, Zemmour et Rouillan, même punition ? On guillotine tous ceux qui ne marchent pas au pas. Après la censure médiatique, la prison pour Zemmour ?

Ainsi dans le sud, nous avons aussi nos apparatchiks zélés de la Pensée Unique avec cette Valmalette-Corday, journaliste de 2003 à 2009 à la Marseillaise, puis de 2009 à 2016 à Nice-Matin, inconnue jusqu’alors.

Fraîche émoulue du Wall Street English Institute Toulon [?]  et de la Kedge Business School [?], voilà que notre obscure petite pigiste locale voit la lumière et tente une consécration nationale avec un tweet bien balancé. Des écoles aussi « prestigieuses » et treize ans d’expérience pour en arriver là :Marielle Valmalette tweet ZemmourIl y a de nombreux commentateurs sur les réseaux sociaux. Pas toujours élégants et dans un français quelques fois aléatoire, mais là on a affaire à une pro du journalisme, quand même.

On aurait pu imaginer que ce soit la journaliste qui fût blâmée par ses pairs pour apologie de la peine de mort qu’elle semble regretter. Mais là on rêve.

Il est vrai que la France est classée 45e au classement mondial de la liberté de la presse 2016 par Reporters Sans Frontières (après la Jamaïque, l’Estonie, le Surinam, les États-Unis, etc.)

Notre Marielle Valmalette-Corday locale vient encore de faire chuter la moyenne !

Michel Lebon

Ceci peut aussi vous intéresser

Jean Sévillia Toulon 6 décembre 2016

Jean Sévillia : l’interview toulonnaise

L’Hebdo varois n° 22-2016 Le journaliste et écrivain Jean Sévillia donnait une conférence ce mardi …